C'est le garagiste CheckEnergieAuto du mois !

Afin de donner au CheckEnergieAuto toute la visibilité qu’il mérite et de stimuler la concurrence entre ses membres, l'Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA) a décidé de récompenser chaque mois l'entreprise ayant effectué le plus de checks.

« Cette distinction est attribuée en fonction du nombre de collaborateurs et de checks effectués », précise Markus Peter, Chef Technique automobile & Environnement de l’UPSA. Une formule permet de calculer un quota sur la base de ces deux facteurs. Le garagiste qui obtient le quota le plus élevé remporte le concours mensuel et reçoit la somme en francs correspondant au nombre total de checks effectués dans le mois par les garages de l'UPSA.

Au mois juin, 662 CEA ont été réalisés tous garages confondus, 171 moins que mai. Avec 128 contrôles (taux 23.48), le Garage Moderne SA de Bulle (FR) a été élu garagiste CEA du mois juin. La deuxième place est occupée par le Turbotec GmbH d'Altdorf (UR, 94 contrôles, taux 20.53) et la troisième par le garage Walker GmbH d’Altdorf (UR) avec 59 contrôles (taux 10.12).

Vous trouverez le classement général ici

anciens vainqueurs

Garage CEA du mois
Afin de donner au CheckEnergieAuto (CEA) toute la visibilité qu’il mérite et de stimuler la concurrence entre les garages certifiés CEA, l’UPSA décerne tous les mois le titre de « garage CEA du mois ». Cette distinction est attribuée en fonction du nombre de collaborateurs et de checks effectués. Une formule permet de calculer le quota. Le garagiste qui obtient le quota par mois le plus élevé l’emporte et reçoit la moitié somme en francs correspondant au nombre total de CEA effectués dans le mois par l’ensemble des garages. L’autre moitié est répartie entre le second et le troisième, respectivement à raison de 60 % et 40 %.

 


Nouveau garage CEA en juin 2017 : Forellensee-Garage AG, Zweisimmen BE
 
« Nos clients apprécient notre souci de l’environnement »

12 juillet 2017 checkenergieauto.ch – Le garage Forellensee, à Zweisimmen, fait partie des pionniers du CEA. Cela fait bientôt cinq ans que cette concession Seat et VW effectue ce contrôle environnemental. Toutefois, les affaires étaient plutôt calmes dans ce domaine, ces derniers temps. Beat Salzmann et son équipe ont désormais décidé de passer à la vitesse supérieure.
 
mbo. C’est Beat Salzmann, propriétaire du garage Forellensee, et son équipe qui, à la mi-mars 2015, ont franchi la barre des 10 000 tonnes de CO2 lors d’un CheckEnergieAuto. Beat Salzmann, représentant de tous les garages UPSA certifiés CEA, avait à l’époque reçu un prix pour cela, remis par Dario Cologna, champion de ski de fond et ambassadeur du CEA, et Urs Wernli, président central de l’UPSA.


Beat Salzmann (debout, 5. d. g.) et sa Team de Forellensee-Garage AG, a Zweisimmen (BE).

« Nous réalisons le CEA sur chaque véhicule quittant notre atelier, car nous sommes convaincus de sa valeur. Seulement, nous ne sommes pas aussi systématiques avec la saisie dans le système », explique Beat Salzmann à propose des fluctuations du nombre de CEA dans sa concession Seat. Par exemple, aucun CEA n’a été enregistré en mars et en avril à Zweisimmen ; 9 l’ont été pour le mois de mai, et 28 au mois de juin.



Ce redoublement d’efforts de la part du garage bénéficie non seulement à Beat Salzmann et à son équipe, mais aussi à ses clients. En effet, ces derniers reçoivent, avec leur véhicule optimisé et le certificat, un sac isotherme aux couleurs du CEA. Beat Salzmann confirme : « Le sac plaît beaucoup. »
 
« Mais d’une manière générale, les clients apprécient que nous nous occupions sérieusement de leur véhicule et que, avec le CEA, nous fassions un geste pour l’environnement et pour leur porte-monnaie », poursuit-il. Et la remise du certificat constitue toujours une occasion de mener des discussions intéressantes, qui, pour certaines, ont mené à l’achat de pneus à faible résistance au roulement.
 
 


Nouveau garage CEA de mai : Garage Habermacher AG, Safnern (BE)
 

« Les clients me remercient pour les bons plans »

9 juin 2017 autoenergiecheck.ch – Depuis début avril, Markus Brönnimann effectue le CEA dans son garage. Rien qu’en mai, la société Habermacher AG a pu comptabiliser onze contrôles, faisant de cet établissement implanté à Safnern, près de Bienne, le nouveau garage CEA du mois.

mbo. « La plupart des clients réagissent positivement et me remercient quand je passe le certificat CEA en revue avec eux et que je leur explique les mesures qui ont été prises », raconte Marcus Brönnimann, propriétaire du garage Habermacher AG à Safnern, près de Bienne. Comme tout garage, cet établissement à deux têtes situé dans le Seeland bernois compte des clients qui se désintéressent du CheckEnergieAuto. M. Brönnimann : « J’essaie de leur expliquer qu’ils n’ont concrètement rien besoin de faire pour préserver l’environnement et économiser de l’argent. J’ai réussi à convaincre plusieurs clients sceptiques, mais pour beaucoup, le simple contrôle régulier de la pression des pneus, c’est déjà trop. »
 
Markus Brönnimann, qui a repris l’ancienne concession Opel il y a six ans, et son collaborateur, Silvan Frei, effectuent systématiquement le CEA à chaque révision. « Nos clients ne sont pas disposés à payer un supplément pour le CheckEnergieAuto. Pourtant, le fait de proposer le CEA nous permet de nous rapprocher d’eux. Ce service complémentaire montre à nos clients que nous ne sommes pas uniquement en mesure de fournir des services de base, mais également de proposer des prestations avantageuses, à la fois pour eux et pour l’environnement », explique le gérant. « Et, qui sait, peut-être que cela nous permettra un jour de monter une nouvelle affaire. »


Marcus Brönnimann (g.), propriétaire du garage Habermacher AG et son collaborateur Silvan Frei.

Quoi qu’il en soit, Markus Brönnimann continuera de proposer le CheckEnergieAuto : « Si ne fût-ce qu’un automobiliste sur dix fait faire le CEA, cela nous permet à nous, garagistes, de contribuer largement à la protection de l’environnement. »



Nouveau garage CEA du mois d’avril : « Une satisfaction accrue de la clientèle n’a pas de prix. »

10 mai 2017 autoenergiecheck.ch – Le nouveau garage CEA Auto Bucher de Buochs a réalisé 32 checks, si bien qu’il entre d’emblée dans le Top 10 des meilleurs garages. Félicitations pour avoir décroché le titre de « Nouveau garage du mois » !
 
mbo. « Depuis 27 ans, nous sommes l’un des concessionnaires officiels de Toyota, le pionnier des hybrides. Nos clients sont généralement très conscients des questions d’écologie. Pour leur offrir quelque chose de plus tout en œuvrant davantage pour l’environnement, nous avons lancé le CheckEnergieAuto en mars », explique Urs Durrer, le propriétaire et le directeur.
 

Le team de Auto Bucher AG (d. g.): Safter Gashi, Fredy Henseler, Urs Durrer, Katja Durrer, Daniel Christen, Nicolas Mahrow, Fitim Zeneli.

L’excellent résultat de 32 checks en mois a pu être atteint grâce à l’équipe de l’atelier d’Auto Bucher AG qui a offert le CEA aux clients en avril pour chaque changement de pneus ou chaque révision. Urs Durrer : « Les clients ont réagi tout à fait positivement au CEA. À la remise du certificat et pendant les explications du check, ils se sont montrés très surpris du potentiel conséquent d’économies. »
 
Le timing du lancement du CEA par le garage de Buochs n’aurait pas pu être mieux choisi. En effet, Auto Bucher AG informera les habitantes et les habitants intéressés à propos du CEA à l’occasion de la journée « Clever Mobil » du 13 mai dans la cité de l’énergie voisine de Stans et y distribuera des bons d’achat CEA. Urs Durrer : « Des solutions de mobilité respectueuses de l’environnement seront présentées pendant la manifestation. Nous pourrons accroître la notoriété aussi bien du CEA que du parc de véhicules hybrides de Toyota, ce qui devrait naturellement nous amener de nouveaux clients potentiels. »
 
M. Durrer recommande le CEA à d’autres garagistes, même en l’absence d’événement à la cité de l’énergie. « Le temps de travail du check est gérable, surtout s’il est associé à une révision. Le résultat, c’est-à-dire l’amélioration de la satisfaction de la clientèle, n’a toutefois pas de prix. »



Nouveau venu CEA mars : Garage Gisler AG, Erstfeld (UR)

13 avril 2017 autoenergiecheck.ch - Le Garage Gisler AG a effectué 83 CEA en mars. La représentation Mitsubishi implantée dans le canton d’Uri occupe ainsi la troisième place du classement mensuel CEA. Gisler AG est le nouveau venu du mois parce que l’établissement n’a commencé à proposer le service UPSA que le 1er mars.


De gauche à droit: Patrick Lussmann, Roman Loretz, Christian Grass, Mario Gisler, Walti Gisler, Dario Prandi et Roman Bissig. Photo: Karl Baumann

mbo. Le Garage Gisler AG d’Erstfeld fait en réalité partie des pionniers du CheckEnergieAuto. Mario Gisler, le directeur adjoint, était l’un des premiers garagistes à obtenir le certificat CEA il y a près de cinq ans. « La démarche CEA, notamment la gestion en ligne, nous paraissait trop compliquée. C’est pourquoi nous ne l’avions pas appliquée jusqu’à présent », déclare Mario Gisler pour expliquer les circonstances du démarrage tardif.

Une démarche simple
Uri est le canton affichant la plus forte densité de garages CEA de Suisse. Quatre autres établissements uranais, trois à Altdorf et un à Schattdorf, font partie des 20 garages CEA les plus couronnés de succès. Le fait que Gisler AG était soumis à une certaine pression pour réussir n’a toutefois joué aucun rôle. Mario Gisler : « Nous nous sommes décidés parce que la démarche est devenue plus simple et que nous pouvons proposer une plus-value intéressante à nos clients grâce au CEA. »

Des clients satisfaits
Les clients de Gisler AG réagissent tous positivement au check. Bien que certains d’entre eux se soient renseignés à propos des mesures exactes qui ont été prises, les autres clients ont manifesté moins d’intérêt, voire aucun intérêt du tout. Ils sont toutefois tous satisfaits à l’idée de bénéficier d’une consommation réduite et de dépenses moins élevées à la pompe.
Les 83 CEA effectués en un mois constituent une performance respectable. Le secret du succès ? « Nous réalisons gratuitement le check à chaque révision et à chaque contrôle technique. Et les affaires étaient bonnes en mars », affirme Mario Gisler.

Un surcoût acceptable
Pour M. Gisler, le travail supplémentaire résultant de la réalisation de CEA est un « surcoût acceptable lié aux travaux de révision ». Il considère qu’il est plus important que les clients soient satisfaits et qu’ils lui achètent éventuellement de nouveaux pneus ou un lubrifiant à faible viscosité lors de leur prochaine visite.

 
 

Nouveau garage CEA du mois février

« Nos clients sont tout à fait disposés à payer 29 francs pour le CEA »


17 mars 2017 autoenergiecheck.ch – Le garage Bruno Muri AG de Ruswil, dans le canton de Lucerne, s’est hissé dans le top 20 du classement CEA grâce aux contrôles CheckAutoEnergie effectués au mois de février 2017. Félicitations !

mbo. « Le CheckAutoEnergie est quelque-chose de formidable et nos clients l’apprécient vraiment », s’extasie Bruno Muri, le directeur. Les automobilistes sont également prêts à payer un supplément pour bénéficier du service. Bruno Muri : « Lorsque nous effectuons une révision, le CEA est inclus dans le prix. Si le client ne souhaite toutefois que changer ses roues et qu’il nous demande un CEA, il lui en coûtera 29 francs de plus. »

Satisfaits des astuces CEA
Personne ne s’est encore plaint de ne pas en avoir pour son argent avec le CEA. Au contraire, de nombreux clients sont satisfaits des astuces pratiques d’après le directeur. « Beaucoup d’entre eux ne savent pas qu’il faut démonter la galerie à skis aussi rapidement que possible après la saison hivernale car la surconsommation de carburant est énorme ou que la bonne pression de pneus permet d’économiser quelques litres d’essence sur de longs trajets de vacances », déclare Bruno Muri.


Le Garage B. Muri AG à Ruswil (LU) et le chef Bruno Muri.
 

Nouveau garage CEA du mois de janvier : Ernst Sommer AG, Kirchberg (SG)

« Les clients sont étonnés des économies potentielles »


15 février 2017 checkenergieauto.ch – La société Ernst Sommer AG de Kirchberg (SG) est un garage UPSA certifié CEA depuis l’automne 2016. Le patron et ses quatre collaborateurs n’ont eu jusqu’à présent que des expériences positives avec la prestation.

mbo. « Je connaissais bien entendu le CheckEnergieAuto depuis un moment déjà grâce aux nouvelles de l’UPSA. Lorsqu’un client m’a demandé à l’automne dernier si nous le faisions, j’ai décidé de suivre la formation et de faire certifier le garage », explique le propriétaire de la société Ernst Sommer.

La pression des pneus sous-estimée
Depuis, le représentant Mitsubishi et Daihatsu de Toggenburg applique le CEA après chaque service et chaque changement de pneus. Ernst Sommer: « Lorsque nous expliquons le CEA à nos clients au moment de la remise du véhicule, ils sont vraiment étonnés. La plupart ignorent en particulier que la bonne pression des pneus permet de réduire considérablement la consommation de carburant. »

Deux des quatre collaborateurs sont des apprentis
En janvier, le patron et ses quatre collaborateurs (dont deux apprentis) ont réalisé 13 contrôles, ce qui représente un bon chiffre pour un garage de campagne. Ernst Sommer AG a donc largement mérité son titre de Garage CEA du mois. Félicitations !



D. g.: Le chef Ernst Sommer, Ramon Lehmann, Samuel Brägger et Daniel Bürge. Pas sur l'image: Reto Hunziker.


Garage CEA du mois de décembre : Turbotec GmbH, Altdorf UR

Le CEA remet le turbo

9 janvier 2017 checkenergieauto.ch – L’entreprise Turbotec GmbH, sise à Altdorf, a déjà été élue garage CEA du mois en 2015. Depuis, elle figure régulièrement dans le top 10 des classements mensuels. En décembre, ce garage autrefois spécialisé dans le tuning a remis le turbo.


Le CEA remet le turbo : Robert Brand (r.), le propriétaire du garage et la secrétaire Flavia Schuler.

mbo. Robert Brand, le propriétaire du garage, s’est montré plutôt mesuré lors de la remise du prix. « Nous n’avons pas effectué beaucoup de CEA, mais les autres en ont fait moins », plaisante-t-il. Cela n’est pas tout à fait vrai. Depuis la première remise du prix en février 2015, Turbotec GmbH ne cesse de figurer parmi les premiers dans le classement mensuel du CEA. Cette concession Toyota sise à Altdorf, Cité uranaise de l’énergie, s’est même hissée au 1er place en juin 2015. Sa nouvelle arrivée en tête du classement montre que l’entreprise poursuit son exceptionnelle promotion du CheckEnergieAuto.

Priorité à la fidélisation
Robert Brand et son équipe réalisent systématiquement et gratuitement un CEA sur la quasi-totalité des véhicules pris en charge. Toutefois, les clients ne le demandent pas spontanément. Robert Brand affirme : « Bien que la silhouette cartonnée de Dario Cologna trône dans notre showroom depuis notre premier CEA, nous devons encourager nos clients à faire le test ».

Et d’ajouter que le CEA compte parmi les services de qualité de Turbotec GmbH et renforce clairement la fidélité des clients. « Le CEA permet de préserver l’environnement : c’est donc une mesure positive que nous entendons maintenir. »

Garage CEA de l’année
Turbotec GmbH figure également parmi les meilleurs dans le classement annuel du CEA. Le prix du garage CEA de l’année 2016 sera décerné le 17 janvier lors de la « Journée des garagistes suisses » 2017. Les médias de l’UPSA publieront un article complet sur cette distinction.
 

Nouvel arrivé CEA du mois de novembre : Autohaus Wederich, Donà AG, Muttenz (BL)
 
Retour d’un accoutumé du CheckEnergieAuto

12 décembre 2016, checkenergieauto.ch – La nouvelle entreprise CEA du mois n’est pas inconnue : Autohaus Wederich, Donà de Muttenz (BL) avait été élu garagiste CEA du mois en juillet 2015.

L’UPSA décerne le titre de « nouvel arrivé du mois » aux entreprises qui enregistrent une hausse importante dans le nombre de CheckEnergieAutos réalisés d’un mois à l’autre. Cette distinction ne s’applique pas nécessairement aux garages UPSA qui viennent d’être certifiés CEA. C’est d’ailleurs le cas du nouvel arrivé du mois, Autohaus Wederich, Donà AG. Le concessionnaire Peugeot avait été élu garagiste CEA du mois en juillet 2015. La raison de son retour : « Nous avons retrouvé une main-d’œuvre suffisante pour réaliser le check à chaque service et après chaque changement de roues », explique le chef d’entreprise, Benjamin Hauser. Même s’ils n’ont jamais cessé de procéder au CEA, ils le faisaient à un niveau bien inférieur.

Des clients peu convaincus
Une partie de la clientèle du garage considère toutefois le CEA d’un œil critique. Benjamin Hauser : « Certains clients ne semblent pas convaincus et ne voient pas l’utilité de cette dépense supplémentaire. C’est pourquoi ils ne souhaitent rien dépenser pour le check. » Néanmoins, certains automobilistes les remercient sincèrement et sont très satisfaits d’eux, précise B. Hauser. L’équipe d’Autohaus Wederich, Donà plaçant la satisfaction client au-dessus de tout, le garage Peugeot de Muttenz continue de réaliser le CheckEnergieAuto à chaque service.

 


Garage CEA du mois d’octobre : Murg-Garage, Wängi (TG)

« Le CEA renforce énormément l’image du garagiste en tant que conseiller en mobilité »

7 novembre 2016, checkenergieauto.ch – Quand deux se disputent, le troisième se réjouit : alors que le Garage Raschle tentait de détrôner le Garage Moderne de sa première place à la course CheckEnergieAuto (10 titres consécutifs), ils se sont tous deux fait dépasser par Murg-Garage de Wängi (TG). La concession Opel nous surprend tous en devenant garage CEA du mois d’octobre.

Il s’en est toutefois fallu de peu, du moins d’après les chiffres absolus : en octobre, Murg-Garage a enregistré 192 véhicules avec le CEA, le Garage Raschle de Walenstadt (SG) 189 et le Garage Moderne de Bulle (FR) 185. L’écart se creuse si l’on ramène ces chiffres au prorata des collaborateurs, dont le classement final est présenté ici.

Le directeur Christian Kohler révèle le secret de son succès : « Au cours de notre semaine de changement des roues, nous avons réalisé le CheckEnergieAuto sur chaque véhicule. » Il ajoute que Murg-Garage se retrouvera probablement dans les tréfonds du hit-parade du CEA dès le mois de novembre.

Se démarquer de la concurrence n’est pas la priorité de la concession Opel de Thurgovie. Pour le directeur Kohler, le plus important est de participer à la protection de l’environnement : « Avec le CEA, nous assumons nos responsabilités et apportons notre petite contribution à la réduction des émissions de CO2. »

Christian Kohler et son équipe essaient évidemment aussi de sensibiliser leur clientèle au thème de l’efficacité des véhicules. « Nous avons été surpris de constater l’efficacité avec laquelle bon nombre de nos clients se déplaçaient avant même le CEA. Le point ‹ Retirer/Décharger les bagages inutiles › était déjà acquis par la plupart », explique le directeur.

Malgré tout, les clients se sont montrés reconnaissants pour les conseils supplémentaires et l’optimisation de leur voiture. Christian Kohler conclut : « Le CheckEnergieAuto est un excellent instrument pour fidéliser la clientèle et il renforce énormément l’image du garagiste en tant que conseiller en mobilité. »

Le Team de Murg-Garage avec Dario Cologna (d. d.): Christian Kohler, Albin Shala, Gökhan Dilsiz, Rado Gajic et Zvoni Krznaric.
 
 

Nouveau garagiste CEA du mois de septembre

« Nous voulions prendre le train en marche lors de la campagne d’automne du CEA ! »

 

10 octobre 2016 autoenergiecheck.ch – Les filiales Ernst Ruckstuhl AG d’Affoltern am Albis, de Zurich et de Winterthour ont réalisé 76 CEA uniquement sur la deuxième quinzaine de septembre. Une conséquence de la campagne d’automne CEA.

« La campagne d’automne nous a semblé être l’occasion parfaite pour intégrer le marché du CEA », explique Kurt Giger, directeur Sales et Aftersales chez Ernst Ruckstuhl AG, au sujet de l’offensive AEC, car « nous voulions prendre le train en marche ».

Les automobilistes sont prêts à payer pour le CEA
K. Giger et son équipe ont lancé une action CEA dès le début de la campagne, le 10 septembre dernier. Cette action, qui se prolonge jusqu’au 31 octobre, consiste à offrir gratuitement le CheckEnergieAuto lors d’une révision ; hors révision, le CEA coûte CHF 25.– chez Ernst Ruckstuhl AG au lieu de 49.–. « Et comme nous avions annoncé cette action dans la newsletter, nous avons également réalisé quelques CEA hors révision », poursuit-il.


Affoltern am Albis.

Un véritable déclic
Les réactions des clients face au CEA sont toutes positives. « Pour beaucoup, c’est un véritable déclic. Un peu comme si, après l’hiver, ils regonflaient les pneus de leur vélo et réalisaient à quel point c’est plus facile d’avancer quand la pression est suffisante », explique Kurt Giger. Par ailleurs, le fait que le CEA profite également à l’environnement et au porte-monnaie ravit les clients, affirme-t-il. « Grâce au CEA, ils considèrent aussi le garagiste comme un prestataire de mobilité compétent ».


Winterthour.

Aucune raison de ne pas faire le CEA
Pour Kurt Giger, une chose est claire : « Il n’y a pas de raison pour le garagiste de ne pas intégrer le CEA dans sa gamme de prestations. »


Zürich.



Nouveau garagiste CEA du mois d'août
 
« Nous voulons montrer à nos clients comment faire des économies »
 
14 septembre 2016 autoenergiecheck.ch – Le Garage Moderne, à Bulle (FR), a été élu garage CEA du mois dix fois d’affilée. En août, il a cédé son titre au Garage Raschle, à Walenstadt (SG). C’est maintenant au tour d’une autre entreprise romande, le Garage de la Molière, à Estavayer-le-Lac (FR), d’être le nouveau garage CEA du mois. Nous nous sommes entretenus avec son gérant, Jean-Claude Vesy.

 
Monsieur Vesy, avec 36 tests effectués uniquement au mois d’août, votre garage est passé à la dixième place du classement, devenant le nouveau garage CEA du mois. Quelles étaient vos motivations ?
Jean-Claude Vesy:
La raison principale : expliquer à nos clients comment ils peuvent économiser de l’argent et avoir des véhicules en ordre. Que ce soit au niveau du service ou encore des pneus. Nous pratiquons le CEA depuis environ un an.

Quels sont les types de véhicules passant dans votre atelier qui bénéficient du CEA ?
Pratiquement tous les véhicules qui entrent dans notre atelier bénéficient du CEA. En priorité ce sont ceux qui viennent spécialement pour faire le service. Par contre, si nous intervenons sur un élément mineur, nous ne le pratiquons pas.

Proposez-vous le CEA ou vos clients vous le demandent-ils ? Et comment en ont-ils entendu parler ?
Nous faisons le CEA par principe lors d’un service. Puis, lors de la remise du véhicule à notre client, nous prenons le temps de lui expliquer les divers points du CEA et de quelle manière ils peuvent économiser de l’argent.

Quelles sont les réactions de vos clients ?
La plus grande partie de nos clients comprennent les enjeux de ce CEA, même si certains n’y accordent aucun intérêt. Nous ne pouvons pas forcer les clients à écouter nos explications. Cependant, dès que l’on prend le temps d’expliquer comment il est possible de faire des économies, les clients posent des questions complémentaires. Même si les montants sont quelquefois faibles, les clients sont attentifs aux économies.

Avez-vous des clients qui ont entendu parler du CEA dans la presse en général ?
Non, pas du tout. Ils ne trouvent pas d’informations sur ce sujet dans la presse. Aussi, c’est notre rôle de leur expliquer quels sont les avantages du CEA.

Et que pensent-ils des prix pratiqués ?
Ce service est offert à nos clients. Nous leur expliquons que ce service permet de déceler les consommations importantes, le déséquilibre de la pression des pneus, etc. Et si le véhicule est trop ancien, il est peut être temps de le changer. Nous apportons des réponses concrètes à l’entretien d’un véhicule.

Avez-vous des clients qui se sont fâchés parce que vous avez fait le CEA sur leur véhicule ?
Pas du tout. Soit, ils ne s’y intéressent pas. Soit, ils demandent plus de détails afin de mieux comprendre ce qu’ils peuvent faire pour économiser. Nous devons leur démontrer l’efficacité de ce service.

Et vous, personnellement, que pensez-vous du CEA en tant qu’investissement temps et argent ?
Tout d’abord, il s’agit d’une question de temps. L’argent n’entre pas en ligne de compte. Si le CEA est relativement vite réalisé, nous devons prendre le temps nécessaire pour bien expliquer à nos clients quel est le but de ce service.

Combien faites-vous de véhicules par mois et combien êtes-vous ?
Nous sommes trois personnes au garage. Et nous faisons en moyenne en 15 et 20 véhicules par mois. Je m’occupe personnellement de tous les CEA.

À votre avis, les procédures du CEA sont-elles bien, ou verriez-vous des améliorations à y apporter ?
Dans l’ensemble, le CEA est bon. Toutefois, il est difficile de savoir à quel moment changer les pneus et de connaitre l’étiquette énergie d’un pneu. Par contre, toutes les informations relatives à la consommation et à la pression des pneus sont excellentes.

Notez-vous quelque part l’échéance pour le prochain CEA ?
Nous ne nous sommes jamais posé la question. Tant que le client conserve le même véhicule, il possède tous les éléments relatifs aux économies potentielles. Si un client vient avec une nouvelle voiture, alors nous procéderons à un CEA pour ce véhicule.

Sur quels types de véhicules effectuez-vous le CEA ?
Uniquement sur les véhicules de particuliers. Nous avons testé sur un pickup mais son N° d’homologation ne figurait pas dans la base de données.

Selon les statistiques tenues par l’UPSA, les garages de Suisse romande sont en retard par rapport à ceux de Suisse alémanique, quelles sont, à votre avis, les raisons de ce déséquilibre ?
Je vais être honnête : si un représentant de l’UPSA n’était pas venu m’expliquer en détails en quoi consistait le CEA, je ne l’aurais sans doute jamais pratiqué. Nous avons bien reçu deux informations à ce sujet, mais sans jamais aller plus loin. Sur ce point, l’information en Romandie est lacunaire. Je reconnais que sans les explications techniques du représentant et le processus à suivre, je ne ferais aucun véhicule à ce jour. Et donner une publicité à un client ne sert pas à grand chose. Par contre, le fait de remettre un dossier avec des données exploitables et claires pour le client, ça change tout ! Le client veut avant tout faire des économies, aussi petites soient-elles. Nous souhaiterions un meilleur support formatif afin de pouvoir démontrer le bien-fondé du CEA à tous nos clients.
 




Nouveau garagiste CEA du mois de juillet

« Le CEA s’inscrit parfaitement dans notre réorientation »


17 août 2016, autoenergiecheck.ch – Le garage Ritzmann propose le CheckEnergieAuto depuis la mi-juin seulement. Au cours du premier mois complet, le représentant Mazda a réalisé 52 contrôles, se hissant ainsi d’emblée sur le podium du CEA.


Le team du garage Ritzmann (d. g.) : Noemi Toma, Mark Ritzmann, Sarah Kuhl, Alfred Ritzmann), Marco Guimarâes, Max Fürer, Sarah Schaufelberger, René Wey et Ivan Zellweger.

« Nous avons suivi pendant longtemps les reportages sur le CEA dans les médias de l’UPSA, mais nous n’avions pas encore vu son potentiel jusqu’à présent », avoue Mark Ritzmann, directeur des ventes et du marketing, pour justifier l’intégration tardive du CheckEnergieAuto dans l’offre de services de l’entreprise. Un rapport d’AUTOINSIDE dans lequel le nouveau garagiste CEA du mois de mars, le Garage Tinner de Baden, dévoilait sa recette du succès CEA a été déterminant. M. Ritzmann précise : « Lorsque j’ai lu que le Garage Tinner avait ajouté le CEA dans ses travaux d’entretien, ça a été une révélation pour moi. »

Une plus grande responsabilité environnementale
Le CheckEnergieAuto s’inscrit parfaitement dans la réorientation qui s’est opérée récemment au sein du Garage Ritzmann. « Nous assumons de mieux en mieux nos responsabilités vis-à-vis de l’environnement. Des entreprises spécialisées collectent tous les produits chimiques pour les éliminer et la station de lavage est équipée d’un dispositif de recyclage qui permet de réutiliser plus de 80 % de l’eau. Avec le CEA, nous aidons maintenant nos clients à préserver les ressources », explique Mark Ritzmann.

Le CEA intégré aux travaux d’entretien
Le Garage Ritzmann réalise lui aussi automatiquement le CEA dans le cadre des travaux d’entretien. M. Ritzmann commente : « Lorsque nous rendons son véhicule à notre client, nous lui transmettons également le certificat CEA en lui expliquant de quoi il s’agit. Les réactions suscitées jusqu’à présent sont toutes très positives. »





 
Nouveau garagiste CEA pour le mois de juin : Garage Raschle GmbH, Walenstadt (SG)
 
« Nous sommes très motivés, et soutenons le CEA à 100 % ! »
 
Le 13 juillet 2016 checkenergieauto.ch – « Tout vient à point à qui sait attendre » : c’est ce que s’est dit l’équipe du Garage Raschle, qui a préféré attendre le bon moment pour mettre en place le CEA. Elle l’a fait au mois de juin et, avec 65 contrôles réalisés, ce garage de Walenstadt (SG) s’est hissé d’un seul coup à la quatrième place du classement mensuel du CEA.

 
« Cela fait longtemps que nous connaissons le CheckEnergieAuto. J’en avais entendu parler pendant une formation continue à l’UPSA. Et, bien entendu, la campagne avec Dario Cologna nous l’a fait mieux connaître », explique Ignaz Schelbert, conseiller de service à la clientèle au sein du Garage Raschle GmbH. Walenstadt est en outre labellisée Cité de l’énergie ; il était donc quasiment impossible de ne pas mettre en place le CEA, ajoute-t-il en souriant.

Excellentes réactions de la part des clients
Quel est le secret d’une telle réussite ? Comment parvenir à réaliser autant de CEA en dehors de la saison de changement de pneus ? I. Shelbert explique : « Nous avons tous abordé le sujet avec une forte motivation, et avons réalisé ce contrôle gratuitement sur chaque voiture qui quittait le garage, répond Ignaz Schelbert. Nous soutenons le CEA à 100 %. » Les clients ont très bien réagi, ils ont montré un vif intérêt lors de l’entretien de remise de leur véhicule, ont voulu savoir ce qui avait été fait. Et l’information de la réalisation du CEA par le Garage Raschle s’est vite répandue, comme l’indique Ignaz Schelbert : « Un moniteur d’auto-école est venu nous voir et a fait optimiser toutes ses voitures. Il apprend déjà la conduite économique à ses élèves, et a trouvé que cette mesure s’adaptait parfaitement à la situation. »

En prévision : une campagne « payez ce que vous voulez »
La dynamique équipe, chapeautée par les frères Raschle, Urs le gérant et Beat le chef d’atelier, ne compte pas se reposer sur ses lauriers. Une campagne est en effet prévue pour intensifier la promotion du CEA. « Nous voulons mettre en place une boîte CEA bien visible, avec la silhouette cartonnée de Dario Cologna et le label Cité de l’énergie, poursuit Ignaz Schelbert. Mais nous ne voulons plus proposer le CEA entièrement gratuitement. Notre message sera donc : payez ce que vous voulez pour le CEA, l’environnement nous tient à cœur » conclut Ingaz Schelbert.


Nouveau garage CEA de mai : Auto Regli, Altdorf (UR)

« Après la journée ‹ ur!mobil ›, nous avons mis les bouchées doubles avec le CEA »

13 juin 2016 checkenergieauto.ch – La journée « ur!mobil » s’est déroulée à Altdorf à la mi-avril. Les garages locaux ont présenté les avantages du CEA aux citoyens intéressés. L’action a été un franc succès, comme en témoigne le nombre d’Altdorfois ayant soumis leur véhicule au CheckEnergieAuto : 31 rien qu’en mai chez le représentant Seat Auto Regli.


Le Team de Auto Regli de Altdorf (UR.) Gauche derrière avec la veste bleue est Emanuel Regli.   Foto: Urner Wochenblatt

Auto Regli était l’un des cinq garages de la localité à participer à l’action. Emanuel Regli, directeur : « Jusqu’à présent, nous ne proposions le CEA que périodiquement. Lors de la journée ‹ ur!mobil ›, j’ai réalisé que le Check constituait un outil supplémentaire pour fidéliser la clientèle et nous avons mis les bouchées doubles. » Auto Regli a ainsi réalisé 31 CEA en mai, ce qui a valu à Emanuel Regli et à son équipe le titre de « Nouveau garage CEA » du mois.

Effet d’apprentissage
« Je ne crois pas qu’un client puisse venir expressément pour le CEA. En revanche, il le demandera volontiers comme service complémentaire gratuit à l’occasion d’un changement de pneus et d’un entretien », pense Emanuel Regli. En effet, le CEA permet selon lui de montrer aux automobilistes, de plus en soucieux de leur consommation, qu’il est possible de réaliser des économies importantes à peu de frais. Emanuel Regli perçoit également un effet positif parmi ses apprentis. « Lorsque les jeunes effectuent le CEA, ils constatent les liens de cause à effet, par exemple l’influence de la pression des pneus sur la résistance au roulement, et donc sur la consommation, et ils en tirent des leçons. »
 



Nouvel arrivant au classement CEA en avril : le Garage Carrosserie Welti AG, à Schattdorf (UR)

« Nos clients sont super satisfaits du CheckEnergieAuto »

10 mai 2016 checkenergieauto.ch – le canton d’Uri, haut-lieu du CEA Au mois d’avril, trois des six meilleurs garages CEA se situent dans ce canton de Suisse centrale. Avec 123 contrôles réalisés, on retrouve parmi eux Bernhard Welti et son équipe de Welti AG à Schattdorf.

Le garage Renault/Dacia participe au programme CEA depuis le début de l’année et n’a cessé de progresser d’un mois à l’autre. En février, l’équipe a réalisé 62 CEA, puis 92 en mars et 123 en avril. Au départ, le copropriétaire de l’entreprise Bernhard Welti ne voulait pas entendre parler du CheckEnergieAuto : « il y a six mois, j’étais entièrement contre le CEA. Je ne voulais pas solliciter encore plus nos clients. » Mais les choses ont bien changé depuis. « Les clients apprécient grandement ce service supplémentaire. Lorsqu’ils viennent faire changer une roue ou amènent leur véhicule pour l’entretien, nous leur proposons gratuitement le CEA au cours d’une conversation personnelle et en exposons les avantages. Jusqu’ici, un seul client a refusé ce service », raconte Bernhard Welti.



Les mesures CEA telles que l’arrêt de la climatisation, la réduction du chargement, la conduite Eco-Drive ont également su convaincre le client, indique M. Welti. Et nombreux sont ceux qui ont été très surpris de découvrir à quel point leurs déplacements peuvent être bien plus économiques rien qu’en augmentant la pression des pneus. « Je leur explique alors qu’il leur suffit de dégonfler un peu les pneus de leur vélo pour se rendre compte à quel point il est alors difficile d’avancer », raconte avec un petit sourire ce cycliste amateur.

Et même si Welti AG propose gratuitement le CEA, cela n’empêche pas de remplir le tiroir-caisse. Bernhard Welti explique : « lors du contrôle du niveau d’huile du moteur, nous remplissons le réservoir si nécessaire et facturons la prestation. Et si nous remarquons en contrôlant les pneus que leur rééquilibrage est nécessaire, nous pouvons également nous en charger moyennant finance ». Bien évidemment, Bernhard Welti et son équipe ne procèdent jamais sans avoir obtenu l’accord du client par téléphone au préalable.

CEA du mois : modification du modèle de prime
À partir du mois de mai, le modèle de prime sera modifié. Ainsi, la prime CEA ne sera plus versée en totalité, mais à moitié, au premier du classement. L’autre moitié sera répartie de manière proportionnelle entre le second et le troisième (60 % et 40 %).


Les nouveaux garages CEA du mois de mars : Garage M. Johner AG, Pieterlen BE et Ruedi Tinner AG, Baden AG



La taille n’est pas un critère pour le CheckEnergieAuto.

Le 12 avril 2016 autoenergiecheck.ch – Une prestation remarquable : les garagistes de l’UPSA certifiés CEA ont économisé à ce jour 20 000 tonnes de CO2. Grâce entre autres à deux sociétés désormais CEA, Johner AG et Tinner AG, qui ont réalisé en mars près de 200 prestations de CheckEnergieAuto.

Par un coup du hasard, les deux nouveaux venus CEA sont des concessionnaires Opel. Pour le reste, ils sont fondamentalement différents. L’entreprise Johner AG est un garage de taille modeste de la campagne, tandis que Tinner AG est une grosse société implantée en ville. Conclusion, la taille n’est pas un critère pour le CheckEnergieAuto.

La société M. Johner de Pieterlen / Bienne a été certifiée CEA grâce à Heinz Kaufmann, le conseiller clientèle tenace de l’UPSA. « Lors de la première visite de H. Kaufmann, nous avions d’autres priorités et n’avions pas donné suite ; lors de son second passage en février, il a su nous convaincre », explique le directeur Manfred Johner. Une très bonne décision, car dès le premier mois, Johner AG a réalisé 53 CEA. « Si l’on commence quelque chose, il faut aller jusqu’au bout : nous effectuons le CEA sur tous les véhicules qui quittent notre garage », ajoute le dirigeant pour expliquer la clé de son succès. Bien que M. Johner ne facture pas le CEA, il est certain du gain pour son activité : « Grâce à la certification CEA, nous discutons davantage avec les clients, ce qui renforce la relation client ».

La société Ruedi Tinner AG, établie à Baden (AG), est elle aussi certifiée CEA depuis février. « Lors de la Journée des garagistes suisses fin janvier, je me suis rappelé qu’avec le CheckEnergieAuto, outre la pression des pneus, l’échappement et la climatisation, d’autres composants, que nous vérifions de toutes façons lors de l’entretien, étaient également contrôlés. J’ai donc décidé d’intégrer le CEA dans nos tâches d’entretien », explique le directeur, André Tinner. Dès le premier mois, Tinner AG a contrôlé 130 véhicules. Avec cette prestation, le garagiste de Baden se hisse à la troisième place au classement mensuel (voir la liste). André Tinner : « Les tâches relatives au CEA impliquent certes une activité supplémentaire non payée, mais ce surcroît de service est bénéfique à la relation client. De plus, nous nous positionnons ainsi en tant que conseiller mobilité compétent ».


A gauche le Team du Garage M. Johner (patron à gauche) et a droite le patron du Ruedi Tinner AG, André Tinner.



Nouveau garage CEA du mois de février : AMAG SA de Nyon VD

de-oliveira-tiago_910px.jpg
 

« La protection de l’environnement est l’argument du CEA le plus convaincant. »

10 mars 2016 autoenergiecheck.ch - En janvier, les CheckEnergieAutos (CEA) de la filiale AMAG de Nyon (VD) se comptaient encore sur les doigts de la main. En février, 23 mains auraient été nécessaires pour les compter. Le Garage AMAG Nyon a exécuté le chiffre impressionnant de 115 CEA.

Si l’on calculait la somme de tous les checks effectués, le Chef service après-vente Tiago Oliveira et son équipe seraient élus garage CEA du mois. Mais, l’évaluation tenant compte du nombre d’employés en plus du nombre de CheckEnergieAutos effectués, le Garage AMAG SA Nyon se classe au troisième rang seulement. La 1re place revient au Garage Moderne SA de Bulle (FR), pour la cinquième fois d’affilée, qui est suivi par Turbotec GmbH d’Altdorf (UR).

En janvier, vous n’avez effectué que peu de CEA, en février 115, qu’avez-vous changé ?
Tiago Oliveira : À vrai dire, rien de particulier. Nous avons simplement commencé à recommander systématiquement le CEA à nos clients. Ils ont été convaincus par les effets positifs sur l’environnement et leur portemonnaie. C’est ainsi que la quasi-totalité des véhicules qui quittaient nos locaux avait passé le CEA.

En Suisse romande, le CEA a plus de difficultés à s’imposer qu’en Suisse alémanique. Or, depuis que le Garage Moderne à Bulle s’investit pour le CEA, les choses semblent changer. Dans quelle mesure avez-vous été touché par le succès des CEA réalisés au Garage Moderne ?
Le succès des CEA du Garage Moderne n’a eu aucun impact sur nous. Nous travaillons pour nous, en nous concentrant sur notre travail et en pensant à nos clients, comme d’habitude. Nous entretenons de bonnes relations avec notre clientèle.

D’autres garages en Suisse romande vont-ils adopter le CEA ?
C’est difficile à dire, car chaque garagiste peut choisir librement. Mais si je regarde le classement des garages CEA du mois de février, je remarque que le Garage Moderne et notre garage sont les seules entreprises de Romandie.

Quels sont pour vous les arguments les plus convaincants en faveur du CEA ?
C’est sans aucun doute la performance environnementale !

Pensez-vous que l’on puisse réaliser des bénéfices tout en effectuant gratuitement le CEA ?
Oui, car on peut susciter de nouvelles demandes lors de l’entretien que l’on a avec le client en lui remettant le certificat CEA. Par exemple, on peut vendre au client un pneu neuf avec une moindre résistance au roulement ou équiper son véhicule de phares diurnes à LED basse consommation.



Nouveau garage CEA du mois de janvier 

« Depuis le début de l’année, nous mettons le turbo avec le CEA »



le 9 février 2016 autoenergiecheck.ch – Le garage Eugster AG à Thal (SG) a reçu sa certification CEA en septembre. Certes, les débuts ont été lents, Fabian Eugster et ses collaborateurs n’ayant effectué que quatre contrôles CEA jusqu’au mois de décembre. Mais depuis le début de 2016, la jeune équipe met le turbo ! Résultat : 24 CheckEnergieAuto réalisés en janvier.

Il n’y a pas que dans le CheckEnergieAuto que Fabian Eugster et son équipe débutent : le garage Eugster AG à Thal, au bord du lac de Constance dans le canton de Saint-Gall, a été fondé en avril 2015. L’entreprise, qui comporte un garage, une carrosserie et un atelier de peinture, est membre de l’UPSA depuis l’été dernier. « C’est lors d’une visite que Gustavo Ciardo, conseiller à la clientèle de l’UPSA, nous a présenté le CEA : nous avons trouvé cela super », raconte le chef d’entreprise.

En septembre, le garage Eugster AG a reçu la certification dont il avait besoin pour pouvoir effectuer le CEA. Fabian Eugster raconte : « En automne, nous étions tellement débordés par le travail que nous n’avons pas pu nous concentrer sur le CEA. » Le jeune garagiste avait toutefois identifié le potentiel du check dès les premières discussions avec les clients. Depuis le début de l’année, Fabian Eugster (propriétaire et directeur), Lino Spengler (mécanicien d’automobiles / chef d’atelier) et leur équipe (Thomas Graf, Nic Lettieri, carrosserie) ont mis le turbo avec le CEA.


Thomas Graf, Nic Lettieri, Fabian Eugster et Lino Spengler)

« Le CEA alimente la conversation avec les clients. Lorsque nous leur expliquons qu’on peut faire des économies considérables rien qu’avec un pneu de qualité, à la bonne pression, ils sont tout ouïe. Et à leur prochain achat de pneus, ils nous demandent conseil », explique Fabian Eugster. Car le CEA ne rapporte pas directement à l’entreprise. « Nous ne facturons rien pour le temps investi, le CEA fait partie de notre service à la clientèle », précise le chef d’entreprise.

 
 

Le garage Autohaus Ryser AG, de Oberwil (BL) est la « Garage CEA de l’année »

22 janvier 2016 autoenergiecheck.ch/fr - Le titre du « Garage CEA de l’année » a été décerné pour la première fois en présence de plus de 400 invités qui s’étaient inscrits à la fois au colloque de l’UPSA et au « Dîner des garagistes ». C’est le garage Autohaus Ryser AG, situé à Oberwil (BL), qui l’a remporté.

tdsg2016_aec-gar2015_920px.jpg

Les trois entreprises membres de l’UPSA qui ont effectué le plus grand nombre de CheckEnergieAuto en 2015 ont été récompensées. L’UPSA considère également cette récompense comme une motivation et une source d’inspiration pour tous ses membres qui ne proposent pas encore ce service.

Les trois lauréats :
1re place : Autohaus Ryser AG, Oberwil (BL), représenté par son directeur Alberto Passeggio
2e place : Garage Turbotec GmbH, Altdorf, représenté par son propriétaire Robert Brand
3e place : Garage Moderne, Bulle, représenté par son propriétaire Pierre-Yves Lüthi

Pour établir le classement, l’UPSA a mis au point une formule équitable qui met en relation le nombre de CheckEnergieAutos réalisés et la taille de l’entreprise afin que les petits garages aient eux aussi une chance d’être bien classés. Robert Brand a appelé toutes les personnes présentes à prendre le train en marche : « Nous ne recevons de la part de nos clients que des compliments sur ce service. » Prenez une bonne décision et proposez vous aussi le CheckEnergieAuto ! » Les prix ont été décernés par Patrick Rohr, l’animateur du colloque, et Markus Peter, le responsable Technique automobile et Environnement de l’UPSA.

Le concours du « Garage CEA du mois » se poursuit également en 2016. Situation au 20 janvier, peu avant le bouclage de la rédaction d’AUTOINSIDE : le Garage Moderne de Bulle est en tête. La course pour le titre du « Garage CEA de l’année » est ouverte...



Garage CEA du mois de décembre : le Garage Moderne récompensé pour la troisième fois


7 janvier 2016 autoenergiecheck.ch – C’est un véritable succés dans l’action CEA « Garage CEA du
mois »: Le Garage Moderne de Bulle remporte le titre pour la troisième fois consécutive.


Le Garage Moderne à remporter le titre « Garage CEA di mois » pour la troisième fois ! Félicitations à Pierre-Yves Lüthi et à son équipe !

Information importante pour les garages UPSA certifiés CEA : les trois meilleurs garages CEA de l’année 2015 seront récompensés à l’occasion de la Journée des garagistes suisses 2016 qui se tiendra le 19 janvier prochain. Le rapport de cette journée sera disponible ici à partir du 20 janvier !

garage_moderne_920px.jpg

 


Garage CEA du mois novembre : Garage Moderne à Bulle récidive

8 décembre 2015 autoenergiecheck.ch/fr - Et de deux ! Le jamais deux sans trois sera-t-il confirmé ? Un irréductible garage romand, situé en Gruyère, persiste et signe. Pour le deuxième mois consécutif, il cartonne avec le programme du CheckEnergieAuto (CEA). Le voici, pour la seconde fois, sur la plus haute marche du podium avec 184 véhicules convertis au CEA.


Pierre-Yves Lüthi, propriétaire du garage Moderne à Bulle, dans sa bureaux.

Quelle potion magique utilisent donc les employés de ce garage pour écraser la concurrence ? Alors que les Alémaniques étaient jusqu’alors seuls à pratiquer ces contrôles gratuits, un trublion se pointe et les domine de la tête et des épaules. Nous ne pouvions laisser cela sans réponse. Pour tenter de connaître son secret, nous avons rencontré le druide en chef de l’établissement: Pierre-Yves Lüthi.

Cela fait deux mois que vous pratiquez le CEA et vous dépassez tous les autres garages, quelle est votre potion magique?
Pierre-Yves Lüthi: Il n'y a pas de potion magique: il n'y a que du travail. Novembre est un mois difficile. Les clients viennent changer les pneus. Et nous avons trouvé le temps de faire, à chaque fois, le CEA. Vous comprendrez que ce qui compte aujourd'hui pour un client, c’est le service qu’il peut obtenir. Et nous avons vu avec le CEA un service supplémentaire qui lui permettrait d’économiser de l'argent.

Tous les garages sont capables de proposer ce service, comment expliquez-vous que seul le vôtre réalise autant de CEA ?
Donner une explication avant de rendre service ne sert pas à grand-chose. Si vous offrez un service – gratuit en ce moment – et que vous expliquez pourquoi vous l'avez fait, vous obtiendrez l'attention de votre client. Pour nous démarquer de la concurrence, nous devons offrir un service après-vente différent et de qualité.

Comment cela se passe-t-il avec les clients après avoir réalisé le CEA ?
Nous devons garder le contact avec le client. Les services sont de plus en plus espacés, le contrôle anti-pollution n'existe plus pour les véhicules neufs. C'est grâce au CEA que nous apportons des réponses aux besoins de nos clients. Ils viennent vers nous pour des explications complémentaires. Etre à l'écoute de nos clients, c'est peut-être cela notre recette.

Et pour 2016, comment allez-vous procéder avec le CEA ?
Nous maintenons notre engagement envers nos clients et continuerons à réaliser le CEA sur les véhicules qui viennent dans notre garage. Je pense qu'il faudra faire le point à partir du mois d'avril. Nous aurons plus d’éléments alors qui nous permettront d’analyser plus finement l'impact du CEA sur notre clientèle. Nous sommes déjà contents avec les résultats actuels.


 

Octobre 2015 : pour la première fois un garage romand

6 novembre 2015 autoenergiecheck.ch - Le CheckEnergieAuto, une initiative de l'UPSA qui peine à trouver écho en Suisse romande, au contraire de la Suisse alémanique. La plupart des garages affiliés à l'UPSA ne l’ont pas encore mis en place. Contre toute attente, pour la première fois et de manière spectaculaire, un garage romand remporte le titre de garage du mois dans la pratique du CheckEnergieAuto - le garage Moderne de Bulle.

garage_moderne_920px.jpg
 
Garage Moderne à Bulle: Pierre-Yves Lüthi, propriétaire (droite), et Dragan Petrovic, directeur Après-Vente.

La franchise est de mise dès le départ. Ni le propriétaire du garage, Pierre-Yves Lüthi, ni son directeur Après-Vente, Dragan Petrovic, n'étaient convaincus par le CheckEnergieAuto. C’est lors d'une formation de l'UPSA à l'Union Patronale de Paudex que la question a été soulevée de savoir quelles innovations les garagistes pouvaient proposer à leurs clients aujourd’hui. Dragan Petrovic a aussitôt pensé au CheckEnergieAuto. Et dès le lendemain, il s'est décidé à le mettre en œuvre. Le résultat parle de lui-même: 200 véhicules ont passé le CheckEnergieAuto pendant le mois d'octobre 2015. Et cela avec seulement sept mécaniciens.

La clientèle a réagi de manière positive. A noter que ce service, qui prend trente minutes, est aujourd'hui gratuit. Il pourrait devenir payant, voire obligatoire, dans quelque temps. Le prix de l’intervention ne devrait pas dépasser les CHF 50.-. Quels conseils importants devraient être donnés au client après le CEA ? Les premiers touchent aux économies que l’on peut réaliser. Dragan Petrovic nous donne ici quelques exemples: « pensez à contrôler régulièrement la pression de vos pneus. Une pression trop faible vous fera consommer davantage et la durée de vie de vos pneus s’en trouvera altérée. Ou encore, ne surchargez pas votre véhicule inutilement. Evitez de laisser à l'année vos porte-skis et autres coffres de toit. »

Le défi du garagiste est de faire évoluer l'état d'esprit du client pour qu’il modifie son comportement et vienne de lui-même demander à passer le CheckEnergieAuto. Nous sommes tous attachés à notre confort – la climatisation par exemple – est-elle nécessaire toute l'année? Nos mauvaises habitudes et, peut-être même, une forme de paresse, nous empêchent d’enlever le coffre de toit quand il n'est pas nécessaire. Tout cela pèse sur le budget auto. En garagistes que vous êtes, ne voudriez-vous pas annoncer cette bonne nouvelle à vos clients : faire des économies c’est possible ! Et les initier au CEA ?

 


Garage Bruno : 47 CEA en un mois

5 octobre 2015 agvs-upsa.ch – Si vous avez déjà effectué un CEA, vous saurez apprécier la prestation de Nino Imbriano, Andrea Ricchiello et Robert Kramer du Garage Bruno à Coire. Cette petite entreprise a fait 47 contrôles en septembre et a été élue garage CEA du mois.

Pour ceux qui ne le savent pas encore : le CheckEnergieAuto (CEA) consiste à contrôler l’électronique du moteur, la capacité de refroidissement de la climatisation, d’éventuelles fuites d’huile et de liquide de refroidissement, le système de carburant (contrôle visuel), l’étanchéité du système d’échappement, la pression, l’âge et le profil des pneus ; le contrôle du filtre à air est en option. Une fois le check effectué, un certificat CEA individuel est établi. Ce contrôle dure 30 minutes en moyenne. Il est d’autant plus surprenant que la petite entreprise (2 postes 1/3), avec ses 47 CEA effectués en septembre, se place deuxième en Suisse par rapport au nombre total de contrôles réalisés et première, si l’on tient compte du ratio employés/CEA.

Nino Imbriano, le propriétaire du garage, explique son succès : « Nous effectuons le contrôle automatiquement pour chaque voiture avant de la rendre au client. Cela nous entraîne et nous rend de plus en plus efficaces. A l’instar du véhicule après le CEA. » Les automobilistes coiriennes et coiriens apprécient le service proposé par le garage. « Les clients sont ravis que le CEA fasse gratuitement partie de notre prestation de base. Beaucoup d’entre eux reviennent avec le certificat CEA et nous remercient, ils sont surpris de pouvoir économiser autant de carburant avec la pression optimale des pneus par exemple », raconte l’Italien.

En revanche, Nino Imbriano ne peut pas chiffrer la différence que fait le CEA en matière de bénéfice : « L’essentiel est que les clients soient contents et que nous protégions l’environnement. »



Garage CEA du mois
Afin de donner au CheckEnergieAuto (CEA) toute la visibilité qu’il mérite et de stimuler la concurrence entre les garages certifiés CEA, l’UPSA décerne tous les mois le titre de « garage CEA du mois ». Cette distinction est attribuée en fonction du nombre de collaborateurs et de checks effectués. Une formule permet de calculer le quota. Le garagiste qui obtient le quota par mois le plus élevé l’emporte et reçoit la somme en francs correspondant au nombre total de CEA effectués dans le mois par l’ensemble des garages.
Appareil de contrôle de la pression des pneus gratuit
Vous connaissez les arguments en faveur du CheckEnergieAuto (CEA) sur le bout des doigts et attirez l’attention de vos clients sur son potentiel d’économie d’énergie, pouvant atteindre 400 francs par an. L’UPSA a mis au point un nouveau moyen de promouvoir le CEA auprès de vos clients : les personnes qui feront désormais réaliser un CEA dans votre garage recevront gratuitement un appareil de contrôle de la pression des pneus ainsi qu’un outil de secours et une lampe de poche. Cette opération sera réalisée dans la limite des stocks d’appareils de mesure disponibles.

Garage CEA du mois d’août : Garage Walker – de 0 à 74 CEA en un mois

8 septembre 2015 agvs-upsa.ch – A Altdorf, les automobilistes craquent pour le CheckEnergieAuto (CEA). Après Turbotec GmbH en juin, c’est de nouveau une société uranaise, Walker GmbH, qui est élue garage du mois pour avoir effectué le plus de CEA de toute la Suisse. Nous lui adressons toutes nos félicitations !



Ces brillants résultats sont d’autant plus étonnants que Patrick Walker (sur le foto avec sa fille Sina) et son équipe n’ont obtenu leur certificat CEA qu’au début du mois d’août. « C’est vrai que j’ai souvent vu la silhouette cartonnée de Dario Cologna dans des garages, mais je n’en connaissais pas la signification », reconnaît le directeur. Lorsque Franz Galliker, conseiller à la clientèle du service externe de l’UPSA, lui a expliqué le CheckEnergieAuto, il n’a pas eu besoin d’y réfléchir à deux fois.   « Etant donné que nous mettons l’accent sur la satisfaction de la clientèle et les préoccupations environnementales, je me suis tout de suite efforcé d’obtenir le certificat. »

Le diagnosticien d’automobiles diplômé et son équipe sont absolument ravis que Walker GmbH ait été élu garage CEA du mois du premier coup. Patrick Walker sait déjà comment il dépensera les 525 francs qu’il a reçus en récompense : « Nous allons tous skier ensemble une fois par an. Cet argent nous permettra de nous payer un apéritif CEA en extra ! »

Il est encore trop tôt pour estimer l’impact du CEA, que P. Walker et son équipe effectuent gratuitement sur chaque véhicule qui passe chez eux, sur la marche des affaires. « Le contact direct avec les clients est très important pour nous. Le CEA nous permet d’avoir un nouveau point de contact et nous offre la possibilité de faire une bonne action auprès des automobilistes », explique Patrick Walker, convaincu.

Classement d'aôut 2015

Juillet 2015 : Amabilité et CEA

« Bienvenue au garage sympathique » : c’est la phrase que prononcent les collaborateurs de Wederich, Donà AG au téléphone. C’est aussi grâce à son amabilité que ce garage bâlois a effectué 40 CEA au mois de juillet.

dominik_jeker_600px.jpg

Ce n’est pas la première fois que le garage Wederich, Donà AG est nommé garage CEA du mois. Le groupe de garages bâlois a déjà remporté le titre prestigieux en avril et en mai, plus précisément le siège principal à Muttenz (Autohaus Wederich Donà AG, Muttenz, avril) et le garage d’Oberwil (Autohaus Ryser, mai).

Prestation supplémentaire gratuite
Le succès conforte le groupe de garages. « Nous procédons systématiquement au CheckEnergieAuto pour chaque véhicule qui quitte notre garage », explique Dominik Jeker, chef de la filiale à Bâle-Ville. Lorsque le client vient chercher sa voiture, Mme Barantelli, conseillère à la clientèle, lui explique que le CEA est une prestation gratuite qui a été réalisée en plus des prestations commandées. Le chef de filiale ajoute : « Nous informons le client que nous avons effectué un contrôle énergétique du véhicule, lui remettons le résultat, parcourons le rapport avec lui et dévoilons quelques conseils pour économiser facilement de l’argent. »
 
Possibilité d’obtenir des commandes supplémentaires
Bien sûr, le garage espère obtenir plus de commandes grâce à ce service supplémentaire. « Nous n’essayons pas de forcer la main au client, mais si nous constatons lors du CEA que le profil du pneu est encore suffisant mais qu’il a déjà 8 ou 9 ans, nous pouvons lui dire qu’il serait bien d’acheter de nouveaux pneus l’année prochaine », explique Dominik Jeker.

Dialogue avec les clients
Pourtant, Dominik Jeker sait qu’il ne recevra pas forcément tout de suite une commande : « En parcourant le CEA avec le client, on aborde des thèmes tels que les feux de jour. Si le client roule toute la journée avec les feux de route parce qu’il ne dispose pas de feux de jour automatiques, nous lui expliquons qu’il consomme plus d’énergie et qu’une installation LED serait conseillée. Il ne sert à rien de simplement déposer le formulaire CEA dans la voiture, le dialogue est essentiel. »

Le groupe de garages a intériorisé la philosophie CEA et ne sera certainement pas pour la dernière fois nommé garage CEA du mois.

Vous trouverez le classement général ici :


Juin 2015 : Le CheckEnergieAuto met le turbo

Comme son nom le sous-entend, le garage Turbotec GmbH compte aussi des fans de tuning parmi ses clients. Il est donc d’autant plus étonnant que cette concession de Toyota ait réalisé jusqu’ici 69 CheckEnergieAuto, soit plus que n’importe quel autre garage.

chef_robert_brand_sekretaerin_flavia_schuler_920px.jpg
 

« Turbotec était autrefois spécialisé dans le tuning. Quand j’ai racheté la concession Toyota d’Altdorf il y a trois ans, j’ai voulu garder son nom », explique Robert Brand, le propriétaire du garage, avant de préciser que les amateurs de tuning ne représentent plus qu’environ 5% de ses clients. Il reste qu’effectuer 69 CheckEnergieAuto en un mois et être nommé « garage CheckEnergieAuto du mois » est une belle performance. La recette du succès de Turbotec : « le CheckEnergieAuto fait partie de nos prestations d’entretien. Nous le réalisons sur la quasi-totalité des voitures qui quittent nos locaux. Et en juin, nous avons eu beaucoup de travail. »

Priorité à la fidélisation
Il explique que le CheckEnergieAuto est un excellent instrument de fidélisation, car les clients apprécient de pouvoir bénéficier d’un entretien complet. Toutefois, le propriétaire du garage et ses collaborateurs ont déjà déployé de vastes efforts pour attirer l’attention de leur clientèle sur cette prestation : « même lorsque nous plaçons la silhouette cartonnée de Dario Cologna en plein milieu du showroom, personne ne demande spontanément un CheckEnergieAuto ».

Robert Brand et le garage Turbotec GmbH ne comptent toutefois pas cesser de promouvoir le CheckEnergieAuto : « le CheckEnergieAuto a un effet positif sur l’environnement, c’est donc une bonne chose. »


Mai 2015 : « Les clients adhèrent »

Oberwil (BL) dans la joie et l’allégresse : le garage Autohaus Ryser AG a été élu premier « garage CEA du mois » en février 2015. Les 85 CheckEnergieAuto que l’entreprise d’Alberto Passeggio a réalisés viennent de la propulser au sommet de ce classement.

« Au début, nous étions un peu sceptiques », avoue Alberto Passeggio, « mais ensuite on s’est lancés et aujourd’hui, on s’est pris au jeu ». Evidemment, après un tel succès, le garage Autohaus Ryser AG, à Oberwil (BL), est celui qui a effectué le plus de CheckEnergieAuto en février et est donc promu « garage CheckEnergieAuto du mois ». « C’est incroyable », se réjouit Alberto Passeggio, « c’est dingue qu’on ait réussi ! » Depuis le mois de février, son équipe vérifie tout simplement tous les véhicules à la vente, quelle que soit leur marque. D’ailleurs, c’est un argument de vente supplémentaire, selon Alberto Passeggio, et « les clients adhèrent ». Son conseil : il range le certificat CheckEnergieAuto avec les papiers du véhicule, où il prend tout son sens. Et il appose un autocollant CheckEnergieAuto pour informer la clientèle.

Le CheckEnergieAuto comme point de départ

Alberto Passeggio n’est pas le seul à avoir découvert que le CheckEnergieAuto est un point de départ idéal pour engager la conversation sur le thème de la durabilité, avec des clients sensibles à la préservation de l’environnement et à leur consommation de carburant. « A partir de là, on peut tout à fait aborder d’autres sujets tels que les feux diurnes et les ampoules à économie d’énergie ou encore les LED », indique-t-il. Et c’est ainsi qu’il soutient son équipe, sans laquelle rien ne serait possible : « Tu dois avoir ton équipe avec toi et elle doit être en phase avec les produits ».
 
Il recommande dans tous les cas à ses collègues de prendre à bras le corps ce sujet du CheckEnergieAuto. « Il faut l’avoir fait soi-même une fois et ensuite tout s’enchaîne », conclut-il. Il n'a été formé au CheckEnergieAuto que l'année dernière et son garage a déjà été élu « Garage CheckEnergieAuto » du mois. Il est passé de garagiste sceptique à ambassadeur convaincu.


« Le CheckEnergieAuto peut être utilisé de différentes manières »

L’un des atouts du CheckEnergieAuto est qu’il peut être utilisé de différentes manières, affirme Markus Peter, chef du service Technique automobile & Environnement au sein de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA). A ce stade, il est satisfait de l’évolution du CheckEnergieAuto.

markus_peter_920px.jpg

Monsieur Peter, les garagistes UPSA semblent faire un usage très variable du CheckEnergieAuto : les uns le vendent, avec des différences de prix qui peuvent être nettes, et les autres le font en principe sur chaque voiture, tout simplement, sans facturer quoi que ce soit, du moins officiellement. Quelle est la position de l’UPSA à ce sujet ?
Avec le CheckEnergieAuto, l’UPSA met à la disposition de ses membres un outil précieux et respectueux de l’environnement pour fidéliser la clientèle. La possibilité d’être utilisé de différentes manières constitue précisément un point fort du CheckEnergieAuto, lors de la vente du véhicule, en tant que prestation isolée ou en combinaison avec d’autres travaux d’atelier. C’est pourquoi les prix facturés au client pour le CheckEnergieAuto diffèrent également.
 
Que pensez-vous de la deuxième variante ?
Je suis heureux quand les membres de l’UPSA effectuent un maximum de CheckEnergieAuto, car cela signifie que le test jouit d’une présence forte auprès du public et s’accompagne d’importants avantages environnementaux. Si le désir d’effectuer le test venait majoritairement des clients et que ces derniers étaient prêts à payer pour les trente minutes de travail fourni, ce serait idéal. Mais le CheckEnergieAuto sert également à surprendre les clients en leur offrant une prestation de service supplémentaire non facturée. Selon moi, il s’agit d’une approche prometteuse.
 
N’est-il pas risqué d’offrir gratuitement une prestation de service nécessitant un certain investissement ?
Si l’on considère uniquement la charge de travail et le bénéfice directs d’un CheckEnergieAuto, cela ne serait évidemment pas rentable. En revanche, le bilan s’avère nettement plus positif si le CheckEnergieAuto permet de fidéliser davantage les clients et de réaliser des affaires supplémentaires dans le service après-vente (par ex. la vente de pneus de meilleure qualité, l’équipement de feux diurnes à LED, etc.). Désormais, si l’on ajoute les ristournes aux garagistes CheckEnergieAuto actifs rendues possibles grâce au soutien de SuisseEnergie, alors ces derniers parviennent à un résultat équilibré.
 
Les garagistes qui tentent de continuer à vendre la prestation CheckEnergieAuto n'auront ainsi jamais l'occasion de gagner le concours CheckEnergieAuto de l'UPSA. N'est-ce pas une distorsion de la concurrence ?
Le concours CheckEnergieAuto a été notamment créé pour offrir une compensation aux garagistes proposant le check à très bas prix ou ne le facturant pas afin de les dédommager pour le travail effectué dans l'intérêt de l'environnement et pour obtenir des réactions positives des clients. Cet engagement doit être récompensé avec le concours. Les garagistes en mesure de vendre le CheckEnergieAuto peuvent certes effectuer moins de contrôles mais ils ont en règle générale une marge nettement plus importante par CheckEnergieAuto. 
 
En effectuant cette prestation gratuitement, ne risque-t-on pas que les clients s'habituent à ce genre de prestations gratuites leur permettant en plus d'économiser beaucoup d'argent ?
Ce serait un risque si le CheckEnergieAuto était simplement offert sans être combiné avec d'autres travaux d'atelier ou la vente de véhicules. C'est la même chose pour le lavage de véhicules : aucun garagiste ne laverait comme cela gratuitement les véhicules de ses clients mais il est bien souvent usuel de laver le véhicule du client après un service ou une réparation sans le lui facturer.

Avec cette méthode ne détruit-on pas une prestation qui aurait dû à l'origine générer un chiffre d'affaires supplémentaire ?
Pouvoir facturer le CheckEnergieAuto serait bien sûr idéal. Mais les expériences de quelques garagistes montrent cependant qu'il est difficile de vendre le CheckEnergieAuto seul d'où l'idée de le combiner en des packs attrayants pour augmenter l'acceptation par les clients. La question décisive pour le garagiste est de savoir si le client accepte son offre et amène sa voiture dans son atelier et non ailleurs. Le CheckEnergieAuto peut indirectement très bien générer un chiffre d'affaires supplémentaire car il met en avant des thèmes jusqu'à présent peu intéressants pour le client comme les pneus à faible résistance au roulement, la climatisation, l'huile légère ou l'éclairage diurne.
 
N'est-il pas vrai qu’une fois qu'une prestation a été apportée gratuitement, on ne peut plus jamais la faire payer car cette demande ne serait comprise par personne ? En d'autres termes : n'est-ce pas la fin du CheckEnergieAuto en tant que prestation payante ?
Non. Comme expliqué, le CheckEnergieAuto n'est pas simplement offert. C'est une prestation complémentaire pouvant être effectuée gratuitement lors de la vente d'un véhicule ou de gros travaux en atelier. 
 
Avec le système actuellement en vigueur du concours CheckEnergieAuto, ne récompensez-vous pas ceux qui réalisent le CheckEnergieAuto gratuitement ce qui porte atteinte à la prestation ?
Un concours vise en premier lieu à inciter à faire quelque chose qu'on ne ferait pas sinon ou avec moins d'engagement. On constate aussi clairement cet effet avec le concours CheckEnergieAuto. Les garagistes les plus actifs augmentent ensemble la notoriété du CheckEnergieAuto et permettent d'économiser de nombreuses tonnes d'émissions de CO2. Plus on a de contrôles et plus la valeur environnementale est importante. De plus, une notoriété élevée rend le CheckEnergieAuto plus intéressant pour des coopérations avec les entreprises, les communes ou les autorités.
 
Pouvez-vous nous donner un bref aperçu actualisé du nombre de garagistes UPSA proposant depuis le CheckEnergieAuto ?
920 entreprises disposent actuellement des conditions pour proposer le CheckEnergieAuto. Environ 60 garagistes réalisent effectivement des contrôles CheckEnergieAuto.
 
Etes-vous satisfait du développement du CheckEnergieAuto ?
Oui et non. Nous avons déjà un grand nombre d’entreprises intéressées et pouvant proposer le CheckEnergieAuto, ce qui est réjouissant. Le nombre de garagistes CheckEnergieAuto actifs pourrait toutefois être nettement plus élevé. Cela reste un défi à relever. Nous sommes heureux de l’écho positif des garagistes quant aux ristournes possibles uniquement grâce au soutien de SuisseEnergie. Le nombre de contrôles a ainsi pu augmenter considérablement.


vers le haut
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie