La première journée des apprentis à la STFW est un bon début

9 octobre 2017 metiersauto.ch – Le 23 septembre dernier, le président de la communauté de formation de la Suisse du Nord-Est a eu l’occasion d’accueillir une centaine de personnes à l’École technique suisse de Winterthour (STFW) dans le cadre de la première journée des apprentis.

USIC SNE. Une trentaine d’apprentis ayant entamé leur apprentissage en carrosserie en août dernier étaient présents. Ils sont confrontés à de nombreuses exigences et impressions nouvelles. Les questions concernant le déroulement de l’apprentissage et les perspectives de développement exigent des réponses.  

 
Les organisateurs de la première journée des apprentis de l’USIC ont tenu à faire de ce samedi matin une expérience pour tous. Les démonstrations, explications et discussions ont clairement eu la priorité sur les exposés (photos de Jwan Aeschlimann).
 
Les enseignants professionnels Daniel Randegger (École d’arts appliqués de Zurich), Hansrudolf Heider (TB Zurich) et Peter Kaufmann (CF de Rorschach) ainsi que l’enseignant de cursus général Urs Schweikert (École d’arts appliqués de Zurich) ont ouvert la manifestation. À l’aide de supports visuels, ils ont présenté les matières scolaires de la formation de quatre ans. Les cours interentreprises et leurs démonstrations pratiques ont occupé le devant de la scène.

Par et pour des apprentis
Les responsables des cours interentreprises (Luciano Poppi, Leo Golic, Herbert Kunz et Sükür Oezcan) et des apprentis issus des différentes années d’apprentissage ont montré les travaux dont s’acquittent les tôliers/ères et peintres en carrosserie, les serruriers/ères sur véhicules et les assistants/es vernisseurs/euses. 


Lors de la journée des apprentis, les jeunes ont pu mettre eux-mêmes la main à la pâte, tandis que les parents ont pu se faire une idée des métiers. 

Des professionnels bien formés sont recherchés
Rares sont ceux qui savaient que l’inspecteur des métiers se tient plutôt en retrait mais qu’il monte au créneau en cas de difficulté lors de l’apprentissage. Marcel Widmer (MBS Zurich) explique que le travail de l’inspecteur des métiers ne s’arrête pas dès que le contrat d’apprentissage a été approuvé. En cas de conflits, il recherche des solutions avec les personnes concernées.

L’équipe USIC, dirigée par Thomas Rentsch, a abordé les formations continues possibles après la formation initiale, allant de la participation à des cours portant sur des thèmes spécifiques à l’examen de maîtrise, en passant par l’examen professionnel modulaire (cours facultatifs). M. Rentsch a également souligné la forte demande de professionnels bien formés.

Stimulation magistrale
Le carrossier-peintre champion du monde des métiers 2013, Pascal Lehmann, et le champion suisse en titre des serruriers sur véhicules, Pascal Fürst, étaient aussi au rendez-vous. Pour devenir maîtres artisans, ils ont dû se soumettre à diverses phases de sélection au sein de l’USIC. La motivation et la volonté d’accomplir quelque chose étaient au cœur de leur message. Les concours professionnels ont beaucoup apporté professionnellement et personnellement aux deux spécialistes, qui les qualifient d’école de la vie.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie