Former des apprentis est plus important que jamais

9 novembre 2020 metiersauto.ch – Continuer à investir dans la formation professionnelle et proposer des places d’apprentissage en 2021 aussi: tel est l’appel de la Task Force «Perspectives Apprentissage» relayé par l’UPSA. Les stages et les tests d’aptitude restent possibles pendant la pandémie de coronavirus.

20201106_berufswahlprozess_bild_920px.jpgIl est essentiel de continuer à investir dans la formation professionnelle et de proposer des apprentissages également en 2021. Source : UPSA Médias

abi. La pandémie de coronavirus complique le déroulement du processus d’orientation et influence les salons professionnels, les possibilités de stage et les entretiens d’embauche, indique la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020». Elle réunit la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail; l’UPSA y est représentée par l’Union suisse des arts et métiers.

Mais, même à l’heure du COVID-19, il est essentiel que les jeunes, leurs parents et leurs influenceurs puissent se faire une idée exhaustive de la formation professionnelle et des possibilités de carrière associées. Olivier Maeder, responsable de la formation à l’UPSA, partage cette préoccupation: «Il est important que les entreprises sachent que les stages, de même que les tests d’aptitude dans les sections restent possibles en respectant les plans et mesures de protection.»

Sur son site metiersauto.ch, l’UPSA propose en outre des informations très complètes sur les différentes possibilités de formation initiale et continue. «Il y a par exemple la découverte des métiers en ligne, qui offre un aperçu de la diversité des formations de base, y compris en vidéo», explique O. Maeder. La découverte en ligne est possible à tout moment, depuis chez soi, sur un ordinateur.

La Task Force explique qu’elle examine actuellement les conséquences de l’annulation des salons professionnels. Elle évaluera en outre des formats de remplacement, principalement numériques, avec les partenaires.

La Task Force appelle les entreprises formatrices à continuer d’investir dans la formation professionnelle et à proposer des places d’apprentissages en 2021 aussi. «La situation en termes de main-d’œuvre qualifiée est tendue dans la branche automobile», explique O. Maeder. «Nous devons former nos professionnels nous-mêmes, dès le départ, afin de pouvoir garantir leur haut niveau de compétence et leur disponibilité en grand nombre.» Ces dernières années, la branche a proposé plus de places d’apprentissage que les jeunes en fin de scolarité n’en ont finalement occupé. «Dans la mesure du possible, les entreprises doivent absolument maintenir cette tendance», insiste O. Maeder.

La Task Force a lancé mi-octobre un challenge «formation professionnelle» afin de stabiliser le marché des places d’apprentissage et de sensibiliser les entreprises à l’importance de la formation professionnelle. Il vise à donner de la visibilité aux entreprises qui s’engagent en faveur de la formation professionnelle. «Nous encourageons les entreprises de l’UPSA à participer au Challenge #proapprentissage», déclare O. Maeder. Le but du challenge: que des entreprises actives dans la formation professionnelle en convainquent d’autres par leur exemple. Ces entreprises jouent également un rôle important d’ambassadeur pour attirer les jeunes et leurs parents vers la formation professionnelle. De plus amples informations sont disponibles sur pro-apprentissage.ch.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires