Katrin Rau engagée en faveur d’une main d’œuvre qualifiée

20 janvier 2021 agvs-upsa.ch – Katrin Rau gère l’un des principaux garages de voitures de collection de Suisse. En parallèle, elle est membre de la commission de l’UPSA des conseillers/ères de vente automobile et est experte d’examen. Lors d’un entretien, elle nous parle de bruits de moteur, de la transformation de la branche automobile et des nouvelles formations initiales dans le domaine de la vente automobile.

20210119_artikelbild.jpg
Source: médias de l'UPSA

cst. Le showroom sent l’huile de moteur et le vieux cuir. Ici, au Touring Garage AG à Oberweningen (ZH), se trouvent toutes sortes de raretés, de modèles iconiques ou populaires tels qu’un coupé Siata Daina 1400 de 1950, une Mini 1.3i avec toit pliant de 1998 ou encore une Ford Mustang V8 Cabriolet de 1968. Katrin Rau est en charge de l’achat et de la vente de ces précieux véhicules historiques. Depuis 2011, cette jeune femme de 38 ans dirige l’entreprise, auparavant aux mains de son père, Peter Rau.  

La reprise du Touring Garage par Katrin Rau n’est pas due au hasard. Enfant, elle était déjà fascinée par les voitures. «Mon père changeait régulièrement de voiture pour des raisons professionnelles et il m’emmenait souvent avec lui au travail», se rappelle-t-elle. «Lorsqu’il rentrait le soir, je reconnaissais immédiatement, au bruit du moteur, quelle voiture il conduisait.» Katrin Rau, dont l’une des voitures préférées est la Mercedes 190 SL, a toujours su qu’elle ferait carrière dans la branche automobile. Elle a donc suivi une formation d’employée de commerce auprès d’un importateur Mercedes et a acquis de l’expérience en matière de leasing. Mais, aspirant à travailler dans la vente automobile, elle n’était pas parfaitement heureuse. Elle a donc convaincu son père de l’engager dans l’entreprise familiale et a immédiatement entrepris une formation de conseillère de vente automobile avec brevet fédéral. 

«Dans la vente, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte. Il est d’une part important de comprendre le client, de répondre à ses besoins et d’instaurer une relation de confiance», explique-t-elle. D’autre part, il faut disposer de connaissances complètes dans les domaines de l’administration, la technique automobile, le marketing, le droit et les assurances. «C’est une combinaison qui me correspond. Si en plus je parviens à vendre au client la voiture de ses rêves, j’éprouve une grande satisfaction.»

En écoutant Katrin Rau, on ne peut que remarquer sa passion pour son travail. Outre son engagement pour l’entreprise familiale, elle est aussi active au sein de la branche automobile : depuis sept ans, elle est membre de la commission de l’UPSA des conseillers/ères de vente automobile et est experte d’examen. «Il est important pour moi d’engager du personnel spécialisé qualifié, capable de conseiller la clientèle avec professionnalisme et de donner une image positive de la branche automobile.» Le fait qu’elle soit membre de la commission CVA lui permet également de se perfectionner. «Grâce à mon activité d’experte et aux réunions qui ont lieu plusieurs fois par année, je reste à la page», affirme Katrin Rau. Dans le contexte actuel d’évolution de la branche automobile, cela revêt une grande importance. Le développement technique a en effet de nombreuses répercussions, notamment des exigences plus élevées envers le personnel de vente. En raison de la complexité des produits, la vente de véhicules nécessite davantage de conseils ; des prestations existantes telles que le financement, les contrats de garantie ou les locations sont élargies du fait des nouveaux services de mobilité comme les abonnements automobiles ou l’autopartage. «La branche a besoin de main d’œuvre spécialisée qualifiée. C’est pourquoi nous nous investissons dans la commission.»

Les exigences envers le personnel de vente vont continuer d’augmenter et la demande de longue date des garagistes d’une formation initiale portant sur la vente automobile et sur les services de mobilité correspondants doit être prise en compte afin de satisfaire les futurs besoins en personnel de vente qualifié. Avec les deux nouvelles formations professionnelles initiales de gestionnaire du commerce de détail et d’assistant(e) du commerce de détail « Vente automobile » et « Après-vente automobile » qui verront le jour dans le cadre de la réforme de la formation « Vente 2022+ », l’UPSA envoie un signal fort. « C’est une grande joie de voir que la branche automobile disposera bientôt d’une formation permettant aux jeunes d’acquérir les outils de base des métiers de la vente », se réjouit Katrin Rau. 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires