«Enlever la voiture aux gens ne marchera pas»

Portrait de Flavio Helfenstein

«Enlever la voiture aux gens ne marchera pas»

12 octobre 2022 agvs-upsa.ch – Flavio Helfenstein est entrepreneur et, avec son frère Guido, propriétaire de Garagen Helfenstein AG et de Helftec Engineering à Hildisrieden ­(Lucerne). Approche de l’un des représentants les plus éminents et les plus talentueux de la jeune génération dans la branche automobile suisse, qui cherche constamment à repousser les limites physiques et ­entrepreneuriales. 

20221004_helfenstein_artikelbild.jpg
Champion suisse, champion du monde et entrepreneur à succès: Flavio Helfenstein Photo: médias de l’UPSA

kro. Début octobre 2011: Flavio Helfenstein vole vers les WorldSkills de Londres. Ce qu’il ressent après coup, il le compare aux montagnes russes. D’abord meilleur de sa volée, puis champion suisse, puis champion d’Europe : son ascension mentale est alors vertigineuse. Malgré toute la confiance en lui que lui ont donné ces succès incomparables, il se demande néanmoins s’il résistera à la pression – ou si la descente de l’autre côté de la Manche sera tout aussi abrupte. Mais Flavio Helfenstein ne serait pas Flavio Helfenstein s’il se laissait impressionner. «Tu sais ce que tu peux faire, tu t’es entraîné dur, tu es bien préparé et tu as hâte de voir ce qui va arriver», se dit-il. La suite, tout le monde la connaît : Helfenstein revient de Londres avec le titre de champion du monde en poche. 

La scène est typique pour Helfenstein, et on s’en rend tout de suite compte en lui parlant. C’est ce mélange entre une incroyable confiance en ses propres capacités et un solide pragmatisme qui stupéfie et désarme à la fois. Il n’est pas étonnant qu’il soit devenu entrepreneur à 26 ans, et ce, avec succès. Ses principales vertus entrepreneuriales, selon lui? «Honnêteté, authenticité et ambition», dit sans hésiter ce jeune homme de 32 ans. 

Il a toujours été évident pour Flavio Helfenstein qu’il deviendrait entrepreneur. Ça l’a toujours motivé. «Soit tu es entrepreneur, soit tu ne l’es pas.» Le fait qu’il ne se soit jamais considéré comme un employé a été une confirmation pour lui: «Quand je dois demander quelque chose à quelqu’un, je me sens mal à l’aise.» La question du travail indépendant s’est posée rapidement après la formation continue supérieure de diagnosticien d’automobiles. Son père Franz disait à ses deux fils Guido et Flavio: «Si vous voulez reprendre l’entreprise un jour, nous devons commencer dès maintenant», se souvient Helfenstein. «C’était une invitation, pas une pression.»

Avant même de reprendre l’entreprise parentale, les deux frères avaient fondé Helftec Engineering. Ensuite? Sens pragmatique à la Helfenstein: les jeunes reprennent l’entreprise et sont désormais les interlocuteurs des clients, leur père se retire mais reste disponible pour les soutenir. «C’était une remise de flambeau décontractée», se souvient Flavio. Helfenstein AG est restée une entreprise familiale. ­Veronika, la femme de Flavio, le soutient dans l’entreprise. «Si la famille ne participe pas», affirme Flavio, «on peut laisser tomber tout de suite».

Plus d'informations ici. 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

1 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires